Symptômes

Problèmes de cou - causes, thérapies et remèdes maison

Problèmes de cou - causes, thérapies et remèdes maison


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Les problèmes de cou commencent dans la région des vertèbres cervicales du cou et sont répandus chez les personnes de tous âges. En raison de son emplacement et de sa mobilité, le cou reste souvent non protégé et donc vulnérable. La douleur aiguë au cou peut s'étendre à la tête, aux épaules, aux bras et aux mains. La douleur passe généralement en quelques jours, ou au moins en semaines, lorsque les personnes touchées utilisent l'auto-assistance comme les massages et le repos. Les patients signalent des maux de tête légers à sévères.

Les femmes souffrent plus souvent de douleurs au cou que les hommes. Ils signalent également des signes et des symptômes plus typiques de cette condition. Cette tendance s'applique à de nombreux types de douleur et de nombreuses explications sociologiques, culturelles et physiques tentent de l'expliquer. Aucune de ces théories n'a jusqu'à présent été en mesure de prévaloir en tant que seule valable.

La taille plus petite ainsi que la force moindre des muscles des épaules pourraient expliquer biologiquement la tendance plus forte des femmes à la douleur au cou. Par exemple, des études comparatives montrent que les femmes mettent plus de pression sur leurs muscles lorsqu'elles exercent une pression sur la souris d'ordinateur.

Types de douleurs au cou

Cette douleur peut être aussi légère que sévère et aussi aiguë que chronique. Une douleur aiguë survient soudainement à la suite d'une blessure ou d'un stress. La plupart du temps, il se couche au plus tard au bout de 7 à 10 jours, lorsque les personnes atteintes se reposent et mettent de la glace sur la région douloureuse.

Si les problèmes de cou durent plus de quelques semaines, un examen par un médecin est en cours. Il utilise des rayons X pour identifier s'il y a des blessures internes et commence généralement un traitement conservateur. Cela comprend, par exemple, les médicaments qui inhibent l'inflammation, combattent la douleur, la thérapie corporelle comme les massages ou l'acupuncture.

La douleur chronique au cou dure plus de 3 mois; les personnes touchées peuvent souffrir jour et nuit, ou les symptômes s'aggravent avec certaines actions. Les causes exactes sont souvent difficiles à trouver, mais les facteurs généraux qui déclenchent l'agonie sont les lésions nerveuses, l'arthrite ou les effets des crises émotionnelles. Si vous souffrez de symptômes chroniques, vous devriez consulter un spécialiste de la douleur.

La douleur la plus courante dans le cou

1) Douleurs musculaires: Les muscles du cou et de l'épaule peuvent faire mal si nous les sollicitons trop - ainsi que si nous souffrons de stress, à la fois physiquement et émotionnellement. Les muscles du cou peuvent former des nœuds durs qui réagissent de manière sensible au toucher - les soi-disant points de déclenchement.

2) Spasmes musculaires: Ici, les muscles se resserrent soudainement. Cela peut blesser le cou, les muscles se sentent «noués» et souvent il n'est pas possible de tourner la tête. Lorsqu'une personne se réveille avec une raideur de la nuque, elle est susceptible d'avoir une crampe musculaire. La cause peut être une blessure, mais aussi un problème nerveux ou même un stress psychologique. Cependant, il n'y a souvent pas de cause claire.

3) Maux de tête: Les maux de tête résultant de douleurs au cou sont généralement endémiques à l'arrière de la tête et du haut du cou et résultent généralement d'un spasme musculaire. Cette douleur est généralement engourdie au lieu d'être aiguë; le cou peut également être raide ou sensible et s'aggravera si la personne bouge le cou.

La douleur dans les articulations facettaires est vive et s'aggrave si le patient tourne la tête vers le côté correspondant. L'arthrite dans les articulations facettaires se sent pire le matin et après une période de repos.

Douleur nerveuse: pincer les nerfs du dos provoque une douleur qui ressemble à des piqûres d'épingle. La douleur peut s'étendre aux bras, selon le nerf touché.

Douleur déplacée: il s'agit de la douleur dans une partie du corps qui provient d'une autre. Une telle douleur dans le cou, par exemple, provient d'un problème cardiaque, tandis qu'une douleur au cou en mangeant indique une gêne dans l'œsophage.

Douleur osseuse: la douleur dans les vertèbres cervicales est beaucoup moins fréquente que dans les tissus mous. Ils appartiennent à la surveillance d'un médecin car ils peuvent indiquer une maladie grave.

Anatomie du cou

Le cou est l'une des régions les plus flexibles du dos; il se compose de vertèbres, de sept disques intervertébraux qui absorbent les chocs, de muscles et de ligaments qui maintiennent les vertèbres en place. Le disque intervertébral supérieur relie la colonne vertébrale à la base du crâne.

La moelle épinière, qui envoie des impulsions nerveuses à chaque partie du corps, passe par un canal dans les vertèbres cervicales et à travers la colonne vertébrale. Les nerfs cervicaux se reproduisent dans les bras, et donc une douleur dans les bras indique souvent une gêne au cou.

Causes des problèmes de cou

Le cou supporte le poids de la tête, qui peut être de 4,5 kg. Bien que la tête doive être centrée sur la colonne vertébrale lorsque nous sommes assis ou debout, d'innombrables actions nous amènent à sortir la tête autour du cou - assis devant l'ordinateur, lisant, regardant la télévision ou mangeant.

Cela peut entraîner des tensions musculaires - ou des tensions. Les porteurs de lunettes qui regardent constamment par-dessus ou sous les lunettes portent ce risque ainsi que des positions dangereuses lors du sommeil ou de longs trajets en voiture peuvent en être la cause.

Les vêtements de tous les jours et l'usure de l'âge peuvent changer les disques intervertébraux de sorte qu'un cou raide suit. Pincer les disques entre les vertèbres dans le cou réduit l'espace pour les nerfs qui sortent du canal rachidien. Les personnes touchées ressentent un pincement dans leurs nerfs et une douleur persistante.

Les excroissances osseuses des vertèbres, les ostéophytes, peuvent également pincer les nerfs. Les sténoses vertébrales exercent une pression sur la moelle épinière et provoquent non seulement de la douleur, mais même une paralysie. Ils rétrécissent les petites voies nerveuses dans les vertèbres et compriment ainsi les racines nerveuses.

La sténose provoque des douleurs dans le cou, les épaules et les bras ainsi qu'une sensation d'engourdissement lorsque les nerfs affectés ne fonctionnent plus normalement. Les lésions du disque intervertébral, les ostéophytes et les sténoses rachidiennes ne sont que rarement responsables des plaintes du cou. Les déclencheurs typiques sont les spasmes et les tensions musculaires.

Les blessures et les accidents provoquent également des problèmes de cou. Si le cou bouge brusquement dans un sens et rebondit brutalement dans le sens opposé, on parle de coup du lapin.

Cela blesse les tissus du cou et de la tête. Les muscles se contractent et se contractent, il y a épuisement musculaire, qui à son tour se manifeste par une raideur de la nuque qui fait très mal.

Un coup de fouet grave endommage également les articulations entre les vertèbres cervicales, les disques intervertébraux, les muscles et les racines nerveuses. Les accidents de voiture sont la principale cause de ce type de traumatisme: à la suite de la collision, les têtes des personnes touchées ont d'abord frappé les appuie-tête avec une secousse, puis se sont précipitées à nouveau.

Outre les douleurs cervicales, les coups du lapin et les maux de tête sont typiques du coup du lapin, mais aussi des étourdissements, des nausées, des sueurs et des troubles visuels.

Cependant, le coup du lapin est difficile à détecter, car les fines lésions des vertèbres cervicales peuvent difficilement être détectées avec des rayons X. Le diagnostic médical repose donc essentiellement sur des preuves: comment s'est passé l'accident? Qu'est-il arrivé aux chefs des personnes touchées? Quelle douleur est survenue quand? Comment les plaintes s'expriment-elles en détail?

Peur sur le cou

La principale cause de la douleur au cou est la tension. Les facteurs de stress, l'inquiétude et la peur produisent tous des tensions musculaires - en particulier au niveau des épaules, du dos et du cou. Plus l'expérience est anxieuse, plus la tension peut causer de la douleur et de l'inconfort.

Chez de nombreuses personnes, les muscles du cou se contractent en période de stress. Mais les gens dans la peur ressentent cela plus intensément et se concentrent dessus. Les personnes anxieuses ont une tendance naturelle à se fixer sur des sensations négatives, de sorte que la même douleur au cou est pire que quelqu'un sans cette peur - même si la douleur est objectivement la même.

Nous connaissons tous des douleurs cervicales légères à modérées, même sans augmentation d'anxiété ou de problèmes de santé, par exemple parce que nous sommes assis sur une chaise toute la journée, dormons dans des positions défavorables, regardons trop souvent vers le bas et ne nous étirons pas.

Les personnes sans peur exagérée perçoivent généralement ces symptômes comme normaux - une expérience qu'ils vivent souvent dans la vie. Cependant, les personnes anxieuses, en particulier celles qui sont anxieuses avec des crises de panique, sont généralement sensibles aux sensations physiques et incapables de se concentrer sur autre chose que la douleur. La quantité d'énergie mentale qu'ils investissent dans leur expérience de la douleur peut augmenter la douleur - et cela augmente à son tour la peur.

L'anxiété, la confusion et la dépression sont courantes lorsque quelqu'un souffre et réduisent son bien-être. C'est pourquoi les antidépresseurs sont une bonne méthode contre les douleurs cervicales.

Les médecins prescrivent généralement des antidépresseurs pour les douleurs cervicales à des doses plus faibles que pour la dépression.

Remèdes à la maison pour les problèmes de cou

Pour certaines personnes, la crème glacée réduit l'inconfort. Il peut être placé directement sur la zone touchée. La glace peut être congelée dans une tasse en papier. La glace doit se déplacer en continu sur les muscles du cou, de cinq à sept minutes.

Cependant, une utilisation excessive de glace peut endommager la peau, en particulier chez les personnes dont la peau est très sensible.

Non seulement le froid, mais aussi la chaleur aident à soulager les douleurs musculaires. Les personnes atteintes peuvent exposer la zone douloureuse à une chaleur modérée pendant 10 à 15 minutes, que ce soit sous la douche, dans un bain chaud ou avec une serviette humide qu'elles chauffent au micro-ondes.

Cependant, les blessures aiguës doivent d'abord être traitées avec de la glace. La chaleur aide particulièrement les personnes intolérantes au froid.

Le massage aide à soulager les spasmes musculaires et il est préférable de le faire après avoir réchauffé ou refroidi le cou. Nous massons avec nos mains et appliquons une pression des deux côtés du cou et du haut du dos - ou nous utilisons un vibrateur électrique que nous tenons dans nos mains. Il faut détendre les muscles du cou pendant le massage, soit en soutenant la tête, soit en se couchant

Un bain avec des sels de bain peut réduire les douleurs musculaires et le stress. Le sulfate de magnésium dans le sel détend les muscles et soulage les gonflements tels que la douleur.

Le thé au gingembre avec du miel stimule la circulation sanguine dans la zone touchée du corps. Cela aide à la fois à lutter contre la douleur et l'inflammation.

La liberté de mouvement du cou doit être rétablie après une blessure; cela se fait avec des exercices qui étirent et renforcent les muscles. De tels exercices réduisent également la douleur après une blessure aux muscles. Il est préférable d'étirer les muscles lorsqu'ils sont chauds, par exemple après un bain ou après quelques minutes de gymnastique d'échauffement.

Thérapie corporelle

Les thérapeutes corporels peuvent aider les patients à réduire la douleur et à restaurer la mobilité - sans chirurgie coûteuse ni effets secondaires des médicaments.

La thérapie corporelle commence toujours par une histoire de l'évolution de la maladie. Le thérapeute enregistre des circonstances telles que l'âge, l'état de santé général et le mode de vie. Si un traumatisme ou une maladie joue un rôle, les thérapeutes corporels travaillent avec les médecins appropriés.

Après le diagnostic, le thérapeute choisit une gamme de méthodes pour traiter la douleur - y compris des exercices pour améliorer la flexibilité, la force, la stabilité et la liberté de mouvement.

D'autres options incluent la glace, la chaleur, la stimulation électrique et le massage. Le thérapeute corporel analyse également la situation à la maison et sur le lieu de travail des personnes touchées et découvre quels stress ont leur origine ici.

L'exercice aérobique de bas niveau, la natation, la randonnée et le vélo aident également à atténuer les problèmes de cou.

Acupuncture pour les douleurs au cou

L'acupuncture aide également à soulager la douleur. À cette fin, de petites aiguilles sont insérées dans certaines régions du corps, les soi-disant points d'acupuncture, juste sous la surface de la peau.

Les études cliniques ne prouvent pas l'efficacité de l'acupuncture, mais de nombreux patients rapportent le succès de ce traitement.

La colonne cervicale

La douleur dans la colonne cervicale peut indiquer des problèmes graves tels que des maladies des disques intervertébraux ou des nerfs pincés. La plupart des douleurs autour des vertèbres cervicales affectent le système fascia.

L'épaississement, le durcissement ou le durcissement (fibrose) ou le dessèchement du tissu conjonctif provoquent un raccourcissement du fascia. Le tissu conjonctif perd sa mobilité et sa capacité de glissement. Les conséquences sont la fibromyalgie ou le syndrome de la douleur myofasciale.

Les thérapeutes corporels spécialisés recherchent les torsions et les troubles dans les segments du corps et les changements visibles dans le tissu conjonctif.

Ils connaissent les techniques spéciales de préhension des fascias pour manipuler les tissus profonds et utilisent également leurs chevilles et leurs coudes pour atteindre les tissus durcis. La plupart du temps, cependant, ils appliquent des poignées extensibles avec une légère traction et les maintiennent jusqu'à ce que le tissu se desserre.

Il existe également des exercices supplémentaires pour le cou Pilates et des techniques de respiration pour aider à soulager l'inconfort.

Le traitement des douleurs cervicales se concentre sur tous les segments du corps liés au cou: les muscles du haut du bras, la ceinture scapulaire, la poitrine, la colonne vertébrale et même le crâne.

Des dysfonctionnements dans les mouvements dans chacune de ces régions peuvent affecter la biomécanique des vertèbres cervicales - à travers les relations cinétiques des connexions musculaires.

Les positions assises, la respiration et les conditions ergonomiques sont mises à rude épreuve. Les thérapeutes conseillent aux personnes touchées de réduire au minimum l'utilisation d'appareils portables, car ceux-ci perpétuent des stéréotypes anormaux de mouvement qui affectent le quart supérieur du corps.

Lorsqu'il est assis pendant une longue période, le patient doit prendre de courtes pauses pour faire des exercices de physiothérapie qui réduisent la tension sur le cou, ce qui déclenche le travail de bureau et d'ordinateur.

Volant cervical

Les volants durs sont rigides et sont généralement en plastique. Ils tiennent la tête et le cou très fermement. Ils ne sont généralement utilisés qu'après une opération majeure ou des blessures graves, comme une fracture du cou.

Les volants souples sont en mousse ou en caoutchouc. Ils permettent à la tête et au cou de bouger un peu. Ces fioritures sont parfois envisagées après la chirurgie, mais leur valeur pour d'autres traitements des problèmes de cou est limitée.

Problèmes de cou dus à la chirurgie

Les problèmes de cou à eux seuls justifient rarement une intervention chirurgicale. Cependant, si quelqu'un a une moelle épinière crampée, c'est-à-dire une vertèbre cervicale coincée, la chirurgie doit être effectuée le plus tôt possible.

La chirurgie ne soulage que la douleur causée par les nerfs - elle fait peu pour combattre les douleurs tissulaires et musculaires. Ici, la thérapie conservatrice, qu'il s'agisse de thérapie corporelle ou de médicaments, est le meilleur choix. Seul un patient sur 20 souffrant de douleurs cervicales a besoin d'une opération.

Il existe généralement deux méthodes d'opération sur les vertèbres cervicales. Le premier est la décompression, dans laquelle les médecins retirent les tissus qui appuient contre une structure nerveuse. Dans le second cas, ils stabilisent les vertèbres et limitent le mouvement entre elles.

Douleur au cou due au coup du lapin

Whiplash peut être guéri avec une combinaison de différentes thérapies. Cela comprend des compresses chaudes et froides, des exercices pour le cou, de la physiothérapie, des massages et des analgésiques. Un support de nuque n'est généralement pas nécessaire. (Somayeh Khaleseh Ranjbar, traduit par le Dr Utz Anhalt)

Informations sur l'auteur et la source

Ce texte correspond aux spécifications de la littérature médicale, des directives médicales et des études en cours et a été vérifié par des médecins.

Dr. phil. Utz Anhalt, Barbara Schindewolf-Lensch

Se gonfler:

  • Alfred J.Cianflocco: Clarification of neck and back pain, MSD Manual, (consulté le 26 août 2019), MSD
  • Stephen D.Silberstein: Tension Headache, MSD Manual, (consulté le 26 août 2019), MSD
  • Matti Scholz et al.: DGU guidelines 012-011 Injuries to the upper cervical spine, German Society for Trauma Surgery e.V. (DGU), (consulté le 26 août 2019), AWMF
  • M. Burnus, V. Steinhardt, V. Benner: Relation entre le stress et la tension musculaire au poste de travail VDU, magazine Prévention et promotion de la santé, numéro 3/2012
  • Martin Scherer, Jean-François Chenot: DEGAM S1 Action recommandée: Douleurs cervicales, Société allemande de médecine générale et de médecine familiale, (disponible le 26 août 2019), AWMF
  • Ellen Fischer: Enfin sans douleur au cou, Graefe et Unzer Verlag, 14e édition, 2007


Vidéo: Remèdes naturels contre le mal de tête (Mai 2022).