Tube digestif

Léthargie intestinale - causes, symptômes et traitement

Léthargie intestinale - causes, symptômes et traitement


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Intestin porteur - activité intestinale perturbée avec douleur abdominale et estomac gonflé
La paresse intestinale est un phénomène courant. Les personnes touchées souffrent de douleurs abdominales, d'estomac gonflé, de nausées et même de dépression. Surtout dans les pays occidentaux industrialisés, un intestin paresseux est répandu en raison d'un manque d'exercice et d'une alimentation malsaine. Cependant, d'autres causes (organiques) sont également possibles.

L'intestin

Notre intestin est une structure extrêmement complexe. Il se compose d'un petit intestin et d'un gros intestin et serpente à l'intérieur de notre corps en boucles jusqu'à huit mètres de long. L'appendice, le côlon et le rectum sont situés dans le gros intestin; le rectum, à son tour, se divise en le rectum et la sortie intestinale au niveau desquels les muscles du sphincter sont assis, c'est-à-dire l'anus ou l'anus; cet anus est l'une des zones les plus sensibles du corps, car ici la peau externe rencontre la muqueuse intestinale interne.

Nous ne pouvons pas volontairement influencer le sphincter interne, mais nous contrôlons nous-mêmes le sphincter externe La constipation signifie que la vidange à l'extrémité de l'intestin ne fonctionne pas. Cette vidange, qui va de soi pour nous, est un processus compliqué que nous n'avons pas encore complètement compris. Diverses voies nerveuses de l'extrémité de l'intestin à la moelle épinière et au cerveau sont impliquées; et les humeurs psychologiques jouent également un rôle.

Si le fumier s'accumule pendant le transport, cela est dû à une coordination perturbée des nerfs sensoriels et de mouvement dans l'intestin. Cela comprend le système nerveux dans l'intestin lui-même, les muscles de la paroi intestinale et les cellules du stimulateur cardiaque dans les intestins.

Quand l'intestin frappe - études de cas

Hendrik (nom changé) a commencé ses études d'ingénieur à Hanovre; il avait peu d'argent et accepta donc volontiers l'offre d'une fraternité de vivre dans leur maison de liaison pour 180,00 DM.

Les résidents plus âgés traitaient les débutants comme lui comme des serviteurs, et il se sentait comme une recrue militaire que le sergent harcelait. L'excès d'alcool promis le week-end, mais Hendrik ne pouvait pas non plus les suivre et fut le premier à vomir dans la cuvette des toilettes.

Il y avait aussi un problème qu'il n'a révélé à personne. Ses intestins se serraient et son estomac lui faisait mal, mais quand il s'assit sur les toilettes et pressa, les excréments s'accumulèrent dans le rectum.

Après deux semaines, il est rentré chez ses parents, qui vivent dans un village de la lande de Lunebourg. Il a dormi et sa mère l'a cuisiné. Après avoir mangé, il s'est assis sur les toilettes, son sphincter s'est détendu et son intestin s'est finalement vidé.

La paresse intestinale, communément appelée constipation, complique les selles - les selles ne sont pas complètement éliminées ou trop rarement. C'est toujours un sujet tabou et en même temps une plainte que nous connaissons tous. C'était l'une des raisons pour lesquelles Hendrik avait du mal à parler de son problème.

Melanie (nom changé) a un problème similaire. Elle travaille comme chef de service pour une autorité urbaine. Son instinct fonctionne bien dans son appartement et directement sur son lieu de travail, mais lorsqu'il sort lors de conférences, de concerts ou dans un restaurant, son ventre ferme les portes - et rien ne s'échappe à l'extérieur.

Une fois de plus Mélanie était dans la situation où la pression sur l'anus était insupportable, c'était lors d'une soirée universitaire et elle a demandé à sa meilleure amie s'il pouvait monter la garde devant la salle des dames. Il était étonné, mais a fait ce qu'elle demandait. Et, elle-même y croyait à peine, son sphincter se détendit.

La psyché, le cerveau et les nerfs intestinaux de Hendrik et Melanie ont interagi. Dans les deux cas, l'intestin s'est mis en grève dans des situations inhabituelles, qu'ils ont également trouvées inconfortables. Dans les deux cas, les sphincters se détendaient lorsqu'ils pensaient être en sécurité.

Auto-protection évolutive

Cependant, chaque constipation n'est pas aussi clairement déterminée psychologiquement que les deux. Les réponses de notre intestin sont d'abord un héritage psycho-biologique de notre évolution; L'élimination des excréments était une situation risquée pour les premiers humains: quiconque s'accroupissait, serrait les muscles de l'anus et mettait en plus ses mains sur ses hanches était sans défense et donc une proie facile pour les tigres à dents de sabre, les lions ou les personnes hostiles.

Il était donc nécessaire de garder un endroit sûr et de garder les membres du propre groupe sur leurs gardes. Cela ne peut être que spéculé, mais il est logique que l'intestin ait réagi à des situations potentiellement dangereuses - par exemple par la constipation.

Cependant, l'intestin à l'intérieur du corps ne décide pas lui-même, notre perception sensorielle détermine plutôt si une situation peut être risquée. Les organes sensoriels transmettent cette humeur au cerveau, et le cerveau transmet l'information aux nerfs de l'intestin. Il retient les excréments jusqu'à ce qu'il reçoive le message: tout va bien.

Qu'une situation soit vraiment dangereuse comme le tigre à dents de sabre en attente ou que notre peur ne la classe que comme risquée est tout aussi importante pour la réaction physique.

Constipation de voyage

Le blocage du voyage n'est pas problématique: nous sommes allongés sur la plage des Caraïbes ou en visite au Colisée, ça presse dans l'intestin, mais rien ne vient. Il faut un certain temps au corps pour s'adapter au nouveau climat, pour digérer les aliments inconnus, et dans les pays chauds, nous n'avons souvent pas assez de liquides. Parfois, nous avons une alternance de diarrhée et de constipation. Après quelques jours, cependant, notre équilibre intestinal se normalise.

La paresse intestinale dans un pays étranger, comme celle de Mélanie, peut aussi avoir des causes psychologiques. Certaines personnes ont peur d'aller aux toilettes dans un environnement étranger, et le corps le traduit par des crampes intestinales.

La constipation occasionnelle n'est pas non plus dangereuse. Elle a diverses causes, le manque de liquides est courant et les soupes chaudes ou les fruits secs, par exemple, y contribuent.

Constipation chronique

Cependant, un intestin constamment lent est un problème grave. Nous le vidons généralement au moins trois fois par semaine. Cependant, si nous avons du mal à arrêter les selles pendant au moins un quart d'année, il y aura probablement une constipation chronique.

Signes de constipation chronique:

  • Nous devons faire pression extrêmement fort pour nous vider et même aider de nos mains.
  • Les excréments sont durs et forment des grumeaux.
  • La sortie intestinale semble bloquée et fait mal de l'intérieur.
  • Nous remarquons qu'une grande quantité reste dans l'intestin.
  • Ces symptômes surviennent au moins tous les quatre vidages.

Une paresse intestinale existe même si nous nous vidons quotidiennement, mais ces problèmes surviennent.

Maladies de base

Les maladies de base peuvent perturber l'interaction des nerfs lors des selles. Il s'agit notamment de maladies métaboliques telles que le diabète sucré qui endommage les nerfs, de maladies musculaires qui affectent les muscles intestinaux ou de troubles du système nerveux central.

Les maladies intestinales affectent généralement la vidange. Les changements anatomiques dans l'intestin peuvent également entraver l'excrétion.

Mode de vie

Le mode de vie et les méthodes de travail influencent l'équilibre intestinal. Si nous bougeons trop peu, reportons les selles et surtout lorsque nous sommes stressés, la constipation peut en résulter. Cependant, ces déclencheurs ne sont pas la cause d'une activité intestinale perturbée, ils ne font que la favoriser.

Un sommeil incontrôlé, c'est-à-dire des rythmes changeants jour-nuit, affecte également les fonctions intestinales. Les personnes touchées comprennent des infirmières ainsi que des gestionnaires, des journalistes et des voyageurs d'affaires.

Cependant, il existe des facteurs spécifiques chez ces personnes: les voyageurs professionnels courent un risque accru de constipation liée aux voyages, ceux qui assistent fréquemment à des conférences et à des conférences reportent parfois leurs selles, et il en va de même pour les journalistes sur les reportages. Ici, un médecin doit décider individuellement quel problème est présent.

Constipation aiguë

La constipation aiguë, en revanche, survient soudainement sans que les symptômes soient présents pendant une longue période. Elle est souvent associée à d'autres troubles, à savoir les nausées, la fièvre, les «ballonnements d'estomac» et les douleurs abdominales. Il peut y avoir une obstruction intestinale et un médecin urgentiste doit être alerté immédiatement.

L'inflammation des intestins, les troubles circulatoires, la chirurgie ou la radiothérapie peuvent entraîner des cicatrices dans l'intestin - et celles-ci gênent les selles. Les calculs biliaires occluent parfois l'intestin, généralement l'intestin grêle supérieur. Les tumeurs de l'abdomen et du bassin entraînent également un rétrécissement et une hernie pince parfois l'intestin.

Intestin irritable

Le syndrome du côlon irritable est souvent accompagné de constipation. Les jeunes sont les plus touchés; L'inertie et la diarrhée alternent. Les patients souffrent de sensation de satiété, de pression abdominale, de flatulences et de douleurs abdominales massives, liées à des crampes.

Le diagnostic est difficile. Les allergies alimentaires provoquent des symptômes similaires, tout comme l'inflammation intestinale, les renflements de la paroi intestinale (diverticules) et le rétrécissement intestinal. Une nutrition adéquate est aussi importante que des exercices de relaxation pour guérir le syndrome du côlon irritable.

Dans le syndrome du côlon irritable, l'organe digestif frappe sans que le médecin reconnaisse une cause physique. Cependant, la maladie n'est pas seulement psychologique; les personnes atteintes ont un intestin inhabituellement sensible, le système nerveux intestinal de la personne affectée réagit par une douleur à l'air dans l'intestin, qui s'accumule encore et encore comme d'habitude.

Les états mentaux, c'est-à-dire la peur, la colère ou l'agitation intérieure, favorisent l'intestin irritable, le déclenchent ou au moins l'intensifient.

Comme pour les autres formes de constipation, une mauvaise alimentation n'est pas plus la cause que la cigarette ou l'alcool - mais une alimentation saine contribue à la guérison.

Autres causes de constipation

1) nerfs et psychisme. Dans le système intestinal, le réseau nerveux et la psyché fonctionnent ensemble, par l'intermédiaire du cerveau. Les maladies des nerfs et du cerveau peuvent affecter l'intestin ainsi que des problèmes psychologiques. Les lésions de la moelle épinière, telles que la paraplégie, affectent l'intestin ainsi que les maladies du système nerveux central, la sclérose en plaques, les accidents vasculaires cérébraux ou la maladie de Parkinson.

2) Les troubles de l'alimentation tels que l'anorexie et la boulimie ont un effet direct sur le système digestif. Le métabolisme est perturbé et l'équilibre salin se déséquilibre. De plus, les laxatifs dérangés par l'alimentation abusent et perturbent le transport intestinal.

3) Les hormones affectent l'intestin. Une thyroïde sous-active ralentit son fonctionnement, les hormones thyroïdiennes ne fournissent plus adéquatement l'organisme, et donc les nerfs changent trop tard; La constipation est le résultat, en plus il y a une sensibilité accrue au froid.

4) Les femmes enceintes ont souvent des problèmes de selles. Vos intestins travaillent avec un retard, en raison de la sécrétion hormonale élevée, de plus, l'utérus et l'embryon appuient sur l'organe digestif et le resserrent ainsi.

5) La cause peut être la pilule, c'est-à-dire la contraception avec des hormones - du moins jusqu'à ce que le corps se soit ajusté à l'équilibre hormonal modifié. Cependant, si le problème persiste, le patient doit changer de pilule ou envisager d'autres contraceptifs.

6) Une glycémie élevée affecte l'intestin, car un taux trop élevé, c'est-à-dire des variétés de diabète, endommage les nerfs du système nerveux involontaire. En plus de la constipation, cela conduit également à l'impuissance.

7) Si les reins échouent, le corps est suracidifié et l'organisme manque de vitamine D. Conséquence: le calcium des os pénètre dans le sang à une dose trop élevée.

8) Une carence en potassium favorise la constipation. La faiblesse rénale est considérée comme un déclencheur naturel, mais une consommation excessive de laxatifs et de drainage épuise également le potassium, ce qui affecte non seulement l'intestin, mais aussi la vessie; uriner est tout aussi difficile que drainer les excréments.

9) L'amylose est beaucoup plus grave. Cette maladie dite systémique, qui résulte d'une inflammation chronique dans le corps et endommage tout l'organisme, conduit au fait que les protéines sont stockées dans la paroi de l'intestin, que l'intestin ne peut pas dissoudre. Bien que l'amylose soit héréditaire, elle ne se développe qu'à la suite d'une inflammation chronique dans le corps, comme les rhumatismes et certaines maladies de la lymphe et du sang.

10) Les médicaments affectent l'intestin comme effet secondaire. Les suspects courants sont des agents tels que les inhibiteurs de l'acide gastrique ou la codéine et d'autres opioïdes. Les bêta-bloquants pour le système cardiovasculaire et les médicaments pour conduire l'eau affectent également les selles, sous forme de constipation ou de diarrhée.

Les remèdes contre l'épilepsie et la maladie de Parkinson, les crampes, la faiblesse de la vessie et l'insomnie affectent le système digestif ainsi que la morphine: les héroïnomanes souffrent généralement de constipation.

11) Les abcès, les cicatrices et les fistules de l'anus bloquent la sortie intestinale. Des blessures, par exemple des fissures dans la peau de l'anus, qui relient la peau externe et la peau intestinale, non seulement rendent les selles douloureuses, mais rendent également les selles difficiles, surtout si la plaie gonfle.

12) Un prolapsus intestinal dans le rectum et son opposé, une invasion du rectum signifie que les matières fécales s'accumulent dans les plis intestinaux du corps au lieu d'être excrétées par l'anus.

13) Le cancer du côlon et de l'anus peut rétrécir l'intestin de sorte qu'il est impossible de drainer les matières fécales normales.

14) Un sphincter altéré bloque également les selles. Le sphincter sur l'anus coordonne un système complexe entre le plancher pelvien, l'urètre et le rectum. Si le rectum ou le plancher pelvien se resserre, cela signifie de la constipation: la pression dans le rectum augmente, mais les sphincters ne se relâchent pas, on appuie et on presse involontairement, mais plus on appuie, plus l'anus se ferme.

15) Les malformations anatomiques du bassin entraînent également la constipation. Ceux-ci sont parfois congénitaux, mais le bassin s'enfonce également après la grossesse et avec l'âge.

16) Une constipation sévère survient parfois chez les jeunes femmes. L'indication de ce problème est un transport retardé des selles à travers l'intestin, ce qui peut être observé avec une biopsie intestinale.

Ici, les nerfs intestinaux, les muscles intestinaux et les cellules du stimulateur cardiaque sont également affectés.

Des nerfs faibles

Un bon nombre des personnes touchées sont génétiquement touchées, notamment par la maladie de Hirschsprung. L'organisme ne fournit alors pas suffisamment d'impulsions aux nerfs de l'intestin, et les cellules de commutation nerveuse sont complètement absentes dans le rectum inférieur.

Dans les cas graves, l'intestin est trop serré à ces endroits et le sphincter ne se desserre pas. En tant que nourrissons, les personnes touchées souffrent de douleurs abdominales extrêmes ou même d'une occlusion intestinale. Un échantillon de la muqueuse intestinale fait ici partie du diagnostic.

La maladie doit être éliminée par chirurgie.

L'intestin bloqué

L'intestin se bloque souvent sans joint. Les médecins parlent alors de pseudo-obstruction intestinale chronique. En termes simples: la personne touchée présente des symptômes qui indiquent une obstruction intestinale émergente; mais la cause est différente.

Un estomac gonflé, des douleurs abdominales, des vomissements, une sorte de brûlure d'estomac dans la poitrine s'ajoutent à la constipation. Les muscles et les nerfs de l'intestin échouent.

De nombreux troubles peuvent sous-tendre cette pseudo-obstruction intestinale, par exemple des maladies des muscles. Les muscles font mal et ils sont atrophiés. Les paupières ne peuvent pas se soulever, le cœur bat de manière irrégulière et le cerveau se développe lentement. Comme les muscles intestinaux sont également affaiblis, les personnes touchées souffrent d'une paresse intestinale chronique.

Diagnostic

Le médecin pose des questions sur les symptômes, en particulier depuis combien de temps ils se produisent. Puis il demande si la constipation et la diarrhée alternent, si les selles changent de couleur, sont mélangées avec du sang ou du mucus. Il est également précisé si le patient souffre de douleurs abdominales ou de flatulences, s'il est difficile de libérer les selles, de douleurs ou même de saignements. Parfois, il conseille à la personne concernée de tenir un journal de toilette.

La perte de poids, la fièvre et les infections sont également des indicateurs importants de maladies de base. De plus, d'autres symptômes jouent parfois un rôle: maux de dos, maladies du foie, de la vésicule biliaire et du pancréas.

Le médecin palpe la région de l'abdomen et de l'aine ainsi que l'anus. Il insère son doigt dans l'anus et sent si le rectum change. Des analyses de laboratoire sont également effectuées, l'abdomen est analysé par échographie, une coloscopie, un prélèvement tissulaire, une imagerie par ordinateur et par résonance magnétique suivent.

Différents spécialistes travaillent souvent ensemble: le spécialiste gastro-intestinal est alors tout autant sollicité que l'urologue, le gynécologue et le neurologue. Si les voies de transport de l'intestin sont perturbées, même un domaine particulier entre en vigueur: la neurogastroentérologie.

Thérapie

Il existe des méthodes très différentes pour guérir la paresse intestinale, selon le type de maladie. Dans le cas de maladies de base telles que la sclérose en plaques, les tumeurs ou l'anorexie, la racine est toujours la maladie, la constipation n'en est qu'une conséquence et la guérison des symptômes est peu utile à long terme.

La constipation chronique peut être soulagée par des médicaments ainsi que par la chirurgie. Les blocages causés par un abcès, des cicatrices ou un cancer sont mieux combattus par le scalpel du chirurgien. Les lavements aident l'intestin à se vider.

Dans le cas de déclencheurs psychologiques, c'est-à-dire dans des cas comme Hendrik et Melanie, un psychologue ou un psychothérapeute devrait être impliqué.

Laxatif

Toute personne souffrant d'un intestin paresseux pense rapidement aux laxatifs pour la traiter. Cela peut avoir du sens pendant un certain temps, mais à long terme, l'organe digestif réagit contre-productif: il réagit moins aux stimuli de remplissage et, à long terme, la constipation augmente.

Alors laxatifs

  • ne prends pas constamment
  • petite dose
  • Après avoir vidé l'intestin, attendez au moins trois jours avant de le reprendre
  • ne prenez pas avant d'essayer de passer à un régime alimentaire respectueux de l'intestin

Nutrition intestinale

La cause de la constipation n'est pas le manque de fibres et les boissons insuffisantes. Cependant, des fibres et une quantité d'eau suffisante atténuent la constipation chronique.

Des aliments riches en fibres, des fibres supplémentaires et beaucoup d'eau ou de tisane aident les intestins. Jusqu'à deux litres d'eau par jour sont généralement recommandés, de plus, le liquide n'a aucun effet sur le corps.

Auto-assistance en cas de paresse

S'il n'y a pas de maladie grave, des remèdes maison efficaces pour la constipation aident. Les prunes séchées soulagent les blocages, surtout avec beaucoup d'eau. D'autres légumes et fruits apportent également des fibres, tout comme les légumineuses, le muesli, les mûres séchées et fraîches, les groseilles, les framboises et les myrtilles. Les graines de lin avec beaucoup de liquide accélèrent le transport intestinal; Donc, si vous n'avez pas un intestin paresseux, vous devriez en profiter avec modération.

Tous les aliments qui obstruent doivent éviter les personnes touchées. Éloignez-vous du pain blanc, des frites, des chips, du thé noir long, de la viande et des produits à base de farine blanche.

Si l'auto-assistance reste infructueuse, c'est-à-dire que l'intestin continue de s'accumuler malgré une amélioration du mode de vie, un sommeil adéquat, une alimentation amicale et beaucoup d'exercice, nous demandons à un médecin. Parce qu'un intestin irritable, une inflammation de l'intestin ou même un cancer de l'intestin et de l'anus peuvent déclencher les symptômes. (Dr Utz Anhalt, nr)

Informations sur l'auteur et la source

Ce texte correspond aux spécifications de la littérature médicale, des directives médicales et des études en cours et a été vérifié par des médecins.

Dr. phil. Utz Anhalt, Barbara Schindewolf-Lensch

Se gonfler:

  • Thyroid center Cologne: underactive thyroid, (consulté le 05.09.2019), thyroid center-koeln
  • Stephanie M. Moleski: Irritable Bowel Syndrome (IBS), MSD Manual, (consulté le 5 septembre 2019), MSD
  • V. Andresen et al.: S2k Guideline Chronic Constipation: Definition, Pathophysiology, Diagnostics and Therapy, German Society for Neurogastroenterology and Motility (DGNM), German Society for Digestive and Metabolic Diseases (DGVS), (consulté le 5 septembre 2019), AWMF
  • P. Layer et al.: Guideline for Irritable Bowel Syndrome: definition, pathophysiology, diagnostics and therapy, German Society for Digestive and Metabolic Diseases (DGVS), German Society for Neurogastroenterology and Motility (DGNM), (consulté le 5 septembre 2019), AWMF
  • Irmtraut Koop: Gastroenterologie compact, Thieme Verlag, 3e édition, 2013
  • Deborah M. Consolini: Constipation in Children, MSD Manual, (consulté le 5 septembre 2019), MSD

Codes ICD pour cette maladie: Les codes K59ICD sont des codages valides au niveau international pour les diagnostics médicaux. Vous pouvez trouver par exemple dans les lettres du médecin ou sur les certificats d'invalidité.


Vidéo: Maladies inflammatoires chroniques de lintestin MICI (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Driden

    PAS DE MOTS

  2. Anthony

    Je vous félicite, cette très bonne pensée tombe au fait

  3. Meztir

    J'aimerais lire vos autres articles. Merci.

  4. Telford

    Je peux vous suggérer de visiter le site avec une énorme quantité d'informations sur le sujet d'intérêt.

  5. Xanthe

    Quels mots nécessaires ... Super, une excellente phrase

  6. Narisar

    Sans gaspiller des mots.



Écrire un message