Nouvelles

COVID-19: Le coronavirus provoque une inflammation vasculaire systémique

COVID-19: Le coronavirus provoque une inflammation vasculaire systémique


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

COVID-19 comprend également une inflammation systémique

Les infections par le nouveau coronavirus SARS-CoV-2 sont connues pour provoquer une pneumonie sévère. Cependant, selon une étude récente, le virus provoque également une inflammation systémique du soi-disant endothélium (paroi interne des vaisseaux sanguins). Cela pourrait peut-être expliquer pourquoi un nombre relativement important de personnes touchées développent des problèmes cardiovasculaires et même une défaillance multiviscérale mortelle.

Jusqu'à présent, on ne sait pas pourquoi les personnes touchées par le COVID-19 souffrent également d'une défaillance potentiellement mortelle d'autres organes, rapporte l'hôpital universitaire de Zurich (USZ). Cependant, l'équipe de recherche interdisciplinaire dirigée par le professeur Zsuzsanna Varga de l'USZ a maintenant réussi à prouver que le SRAS-CoV-2 déclenche une inflammation dans les vaisseaux et peut entraîner une défaillance des organes et même la mort. Les résultats de l'étude ont été publiés dans le magazine spécialisé "The Lancet".

Problèmes cardiovasculaires et défaillance multi-organes

Dans les cas de COVID-19, l'évolution de la maladie sévère était initialement associée à une pneumonie virale, qui est difficile à traiter, qui est une maladie très typique des coronavirus. "Cependant, les médecins ont constaté qu'un nombre croissant de patients présentaient également des problèmes cardiovasculaires ou une défaillance multi-organes", rapporte l'équipe de recherche.

Connexion jusqu'ici peu claire

Il est resté difficile de savoir s'il existe un lien avec la pneumonie en cas de défaillance multi-organes. Par exemple, les personnes âgées infectées par la maladie pourraient développer des problèmes cardiovasculaires typiques de ce groupe d'âge. Le groupe de recherche zurichois a poursuivi une thèse différente ici. Ils soupçonnaient que les virus nuisaient directement au système vasculaire.

Inflammation de l'endothélium

Les examens des échantillons de tissus du COVID-19 décédé après une autopsie ont montré que les patients souffraient non seulement d'une inflammation des poumons, mais que l'inflammation affectait tout l'endothélium de divers organes, rapporte l'USZ. L'endothélium forme une couche cellulaire qui sert de sorte de bouclier protecteur dans les vaisseaux et régule et équilibre divers processus dans les microvaisseaux.

Détection des coronavirus dans l'endothélium

Si la fonction de l'endothélium est perturbée, cela peut déclencher, par exemple, des troubles circulatoires dans les organes ou dans les tissus corporels, qui conduisent à la mort cellulaire et donc à la mort de ces organes ou tissus, rapporte l'USZ. Le pathologiste Prof. Zsuzsanna Varga a réussi pour la première fois avec le microscope électronique à détecter le SRAS-CoV-2 directement dans l'endothélium et à documenter la mort cellulaire causée par le virus.

Non seulement propagé par les poumons

Le nouveau virus corona ne se propage pas dans les poumons comme on le soupçonnait auparavant, mais attaque la propre défense du corps directement via les récepteurs ACE2 trouvés dans l'endothélium, rapportent les chercheurs. Le virus a provoqué une inflammation généralisée de l'endothélium, qui a stoppé sa fonction protectrice.

Inflammation systémique dans tous les vaisseaux sanguins

Selon les chercheurs, l'endothéliite systémique (inflammation de tout l'endothélium dans le corps) enregistre tous les vaisseaux sanguins - les vaisseaux du cœur, du cerveau, des poumons et des reins ainsi que les vaisseaux du tractus intestinal. Les conséquences sont fatales. "Des troubles sévères de la microcirculation surviennent qui endommagent le cœur, déclenchent une embolie pulmonaire et des occlusions vasculaires dans le cerveau et le tractus intestinal, et peuvent conduire à une défaillance multi-organes jusqu'à la mort", rapporte l'équipe de recherche.

Risque accru avec certaines maladies antérieures

Bien que l'endothélium des patients plus jeunes résiste généralement bien à l'attaque virale, les patients qui ont déjà souffert de troubles de la fonction endothéliale, tels que l'hypertension artérielle, le diabète, l'insuffisance cardiaque ou la maladie coronarienne, seraient infectés par le SRAS, selon les chercheurs. -CoV-2 plus à risque. Car avec eux, surtout dans la phase où le virus se multiplie le plus, la fonction endothéliale déjà affaiblie diminue encore davantage.

L'endothéliite COVID en tant que tableau clinique

«Grâce à notre enquête, nous avons pu prouver notre hypothèse selon laquelle le COVID-19 peut affecter non seulement les poumons mais les vaisseaux de tous les organes», rapporte le professeur Frank Ruschitzka de l'USZ. Le virus pourrait déclencher une inflammation vasculaire systémique, qui devrait désormais être décrite comme un tableau clinique sous le terme «endothéliite COVID», explique le professeur Ruschitzka.

Inhiber la multiplication du virus, protéger le système vasculaire

Selon les chercheurs, les nouvelles découvertes devraient également être utilisées dans le traitement du COVID-19. «Nous devons inhiber la multiplication des virus dans leur phase la plus proliférante et en même temps protéger et stabiliser le système vasculaire du patient», souligne le professeur Ruschitzka. Cela affecte particulièrement les patients «atteints de maladies cardiovasculaires et d'une fonction endothéliale restreinte connue ainsi que les facteurs de risque connus d'une évolution sévère du COVID-19» (Fp)

Informations sur l'auteur et la source

Ce texte correspond aux spécifications de la littérature médicale, des directives médicales et des études en cours et a été vérifié par des médecins.

Dipl. Geogr. Fabian Peters

Se gonfler:

  • Hôpital universitaire de Zurich (USZ): COVID-19: Également une inflammation vasculaire systémique (publié le 20 avril 2020), usz.ch
  • Zsuzsanna Varga, Andreas J. Flammer, Peter Steiger, Martina Haberecker, Rea Andermatt, Annelies S. Zinkernagel, et al.: Infection des cellules endothéliales et endothéliite dans COVID-19; dans The Lancet (publié le 20 avril 2020), thelancet.com


Vidéo: New COVID-19 Symptom Can Cause Inflammation in Children (Mai 2022).